Ce n’est pas un hasard si les aficionadas et les aficionados apprécient un whisky pour accompagner le plaisir intense que leur procure le tabac. Dans cet article, vous découvrirez pour quelle raison il en est ainsi, quelles sont les associations particulièrement recommandées et à quoi vous devez faire attention quand vous associez un cigare à un whisky pour que les deux dégustés ensemble soient mis en valeur de manière optimale.

L’association tabac - boisson alcoolisée n’est pas une invention européenne moderne. Lorsque des navigateurs découvrirent l’Amérique au 15ème siècle, les Indiens « buvaient » déjà non seulement la fumée (par ex. lors des rituels consistant à fumer le calumet de la paix pour créent des liens entre les peuples), une coutume jusqu’alors étrangère aux Européens, mais ils associaient aussi le plaisir du tabac à une boisson alcoolisée à base de maïs.

La catégorie est plus importante que l’intensité

Lorsque vous essayez de déterminer quelle est l’association la plus judicieuse d’un cigare et d’un alcool, il ne faut jamais oublier que ce n’est pas la teneur en alcool mais la catégorie d’alcool qui joue le rôle le plus important. Le calvados et le whisky ont par exemple la même intensité, ils se comportent pourtant de façon complètement différente ; le calvados, distillé à partir de pommes, est fruité et aromatique. Le whisky, fabriqué à partir de céréales, est plus agressif. La fusion du cigare et du whisky est donc beaucoup plus intense que d’autres associations. L’association whisky-cigare est connue et littéralement entrée dans les mœurs principalement grâce à Hollywood.

Libérer et disperser

Mais pourquoi est-il utile de boire un bon whisky pour déguster un cigare de grande qualité ? Il existe pour cela deux raisons chimiques simples : D’une part les arômes du tabac ne se libèrent pas tous en bouche car ces derniers ne sont pas solubles dans l’eau (salive) mais ils le sont dans l’alcool. Une gorgée de whisky permet donc d’ajouter de nouvelles substances aromatiques et d’enrichir le bouquet. D’autre part, l’alcool disperse les substances aromatiques « volatiles » de la fumée dans toute la bouche et contribue à leur transport jusqu’aux récepteurs internes, ce qui permet aux aficionada/os d’apprécier encore plus intensément le goût du tabac.

Trucs et astuces

Les goûts étant tous différents, trouver la bonne association whisky-cigare présente la même difficulté que de nombreux autres domaines de la vie : c'est à l'usage que l'on peut juger de la qualité d'une chose. Il est donc important de pouvoir goûter les deux composants et qu’aucun des deux ne prenne le pas sur l’autre et l’occulte. Et c’est pour cette raison qu’en plus du plaisir individuel d’expérimenter, il est important qu’un cigare intense soit associé à un whisky tourbé. Un cigare doux sera plutôt associé à un whisky doux. Car un whisky aux arômes plus fumés et plus tourbés occultera l’intégralité des arômes délicats des cigares doux. Si vous aimez les whiskys fumés, nous vous conseillons soit de commencer par un whisky moins intense juste après avoir allumé votre cigare, soit d’avoir allumé déjà votre cigare par exemple en vous promenant dans le salon-fumoir. Cela vous permettra de prendre la première gorgée de whisky fumé au moment où le cigare en est à son dernier tiers, le plus intense, et où il sera parfaitement adapté à l’intensité du whisky.

D’abord boire, et ensuite tirer

Pour trouver le parfait équilibre entre tabac et alcool, il est indispensable de boire le whisky par petites gorgées. Humidifiez pour cela tout d’abord vos lèvres, puis buvez une première gorgée et gardez celle-ci un instant en bouche, de préférence entre les dents, pour laisser une partie de l’alcool s’évaporer, puis tirez sur le cigare.

Il n’est pas recommandé de noyer la tête du cigare (embout), car il pourrait être plus difficile de tirer sur le cigare ramolli et ce dernier pourrait même se défaire. Encore une astuce pour le porte-monnaie des aficionada/os avides d’expériences : Il est recommandé d’essayer de nouvelles associations cigare-whisky de préférence lors d’une dégustation ou dans un salon-fumoir. Ainsi, si le whisky ou l’association cigare-whisky en question ne vous plaît pas, vous n’aurez pas dépensé de l’argent inutilement en achetant une bouteille pleine.

Associations de base recommandées

Quelles sont concrètement les associations qui fonctionnent ? Pour déguster un cigare cubain, il est préférable de choisir un single malt plutôt qu'un blend. Les whiskys blended, dont l’arôme original est très intense, conviennent davantage aux cigares dominicains qui n’ont pas un bouquet aussi riche et aromatique.

Pour les cigares doux à moyens, le choix se portera de préférence sur un whisky du Speyside aux arômes légers et fruités. De cette association naît un magnifique jeu d’arômes lorsque l’on tire sur le cigare après avoir pris une gorgée de whisky. Pour le site cigarjournal.de, il est évident qu’un single malt frais et fruité, rehaussé de notes sucrées et vanillées, complètera parfaitement le goût riche des cigares doux. Pour les cigares plus corsés, les aficionada/os recommandent plutôt un Lagavulin 16 ans d’âge qui associe merveilleusement la douceur du malt et les notes soutenues de tourbe du whisky, aux arômes puissants d’un VILLIGER San’Doro Colorado par exemple.

Whiskys recommandés pour les cigares VILLIGER

Les aficionadas et aficionados VILLIGER recommandent d’associer des cigares de grande qualité à des whiskys qui sauront mettre en valeur les arômes audacieux et souvent délicats. Le whisky bourbon tourbé et épicé Russell’s Reserve 1998 Kentucky Straight, avec ses notes de cannelle et de réglisse, mettra par exemple en valeur les notes épicées d’un Talanga VILLIGER, rehaussées de touches de vanille et de caramel et d’une saveur de biscuits Graham.

Et le mélange secret du VILLIGER Celebration Toro révèle des arômes qui s’associent merveilleusement bien à la saveur fruitée et miellée d’un Balvenie Single Barrel (single malt de 15 ans d’âge). Vous trouverez d’autres recommandations sur les associations de cigares et whiskys ou autre boissons sur "The best Cigar Pairings"

 Le plaisir intense de la dégustation

Saviez-vous que la courbe d’intensité de l’alcool monte très vite au début de la dégustation, pour ensuite redescendre lentement, tandis que l’intensité d’un cigare augmente plutôt au fur et à mesure que vous le fumez, en continu jusqu’à la fin ? C’est dû au fait que les substances aromatiques des boissons se situent plutôt en surface, tandis que dans le cas des cigares, elles se trouvent à l’intérieur. Les arômes du tabac sont donc exprimés de manière plus intense une fois que le cigare est allumé. Aficionado Willy Alvero ((de shmckr.com)) explique cela en ces termes : « C’est seulement lorsque vous aurez trouvé la bonne association qui permettra à l’intensité du cigare de s’exprimer simultanément à celle de l’alcool que vous pourrez ressentir le plaisir intense de la dégustation. »

Lire l’histoire suivante

Offrir des cigares - pourquoi, quand et à qui

L’univers des cigares et des cigarillos

Quand êtes-vous né(e)?

Les cigares et cigarillos sont des produits excitants pour les adultes. Pour pouvoir utiliser ce site, vous devez avoir 18 ans ou plus.
En accédant à ce site, vous acceptez nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et notre Politique sur les cookies.

Vous en voulez plus. Découvrez le login VILLIGER.

Vous en voulez plus. Découvrez le login VILLIGER.

Avant de poursuivre, pouvez-vous nous dire quand vous êtes né(e)?

Les cigares et cigarillos sont des produits excitants pour les adultes. Pour pouvoir utiliser ce site, vous devez avoir 18 ans ou plus.
En accédant à ce site, vous acceptez nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et notre Politique sur les cookies.